14 janvier, 2022

3 conseils pour vaincre le bof de l’hiver

Nous sommes tous passés par là: une vague de froid glacial s’installe et vous voilà en train de grelotter en rêvant d’espaces intérieurs bien chauds et douillets, ainsi que de l’arrivée de l’été. Bien que l’hiver soit l’une des plus belles saisons au Canada, le grand froid peut déclencher des sentiments de fatigue, de tristesse et même de solitude. On appelle ça le «blues de l’hiver» ou la «déprime saisonnière». 

Et cet hiver, la dépression saisonnière risque d’être encore plus déprimante, vu la persistance de la pandémie. 

La bonne nouvelle dans tout ça? Ces sentiments négatifs peuvent être atténués, voire évités, grâce à quelques changements simples à votre mode de vie. Il s’agit de sortir, de rester actif, de cultiver des relations positives et de vivre dans le moment présent. Lisez la suite, regardez notre vidéo et découvrez comment passer #DeBofABonheur!  



1. Apprenez à accepter le froid et pratiquez des activités physiques

La pandémie a entraîné une exposition prolongée à un haut niveau de stress au quotidien, ce qui a eu des répercussions sur notre santé mentale. Des recherches ont prouvé que les activités physiques dans la nature améliorent la santé mentale et constituent un antidote très efficace contre le stress lié à la pandémie. Alors que nous continuons de traverser la crise sanitaire liée à la COVID-19, les sentiers resteront un lieu où les gens peuvent se divertir en toute sécurité ainsi que se connecter à la nature et les uns aux autres. 

Même si les températures peuvent descendre bien en dessous de -15°C, cela n’empêche pas les aventures en plein air! Il existe de nombreuses façons de profiter du Sentier Transcanadien et de combattre le blues de l’hiver, même lorsque la température est inférieure à zéro. La clé est de porter des vêtements adaptés et de choisir des activités qui correspondent à vos intérêts et à votre condition physique. Comme le dit un célèbre dicton norvégien: «Il n’y a pas de météo inappropriée; seulement des vêtements mal adaptés.» 


2. Pratiquez la pleine conscience

Pour vaincre la déprime saisonnière, il ne s’agit pas de faire abstraction de la météo, mais plutôt de changer d’attitude par rapport à l’hiver et d’apprécier ce que cette saison a à offrir. 

Beaucoup de personnes considèrent le Sentier Transcanadien comme un gymnase en plein air, un endroit où améliorer sa forme physique tout en découvrant les incroyables paysages du Canada. Mais saviez-vous que le Sentier représente aussi un espace où l’on peut prendre soin de sa santé mentale?  

Des activités comme la marche méditative en pleine conscience dans la nature peuvent nous aider à nous libérer du «désordre mental» et du stress quotidien. Pour certains, elle contribue à instaurer un sentiment de calme intérieur, alors que pour d’autres, elle peut offrir des solutions à des problèmes qui semblent parfois insurmontables. 

Essayez de réserver 5 à 20 minutes pour faire une marche méditative. Cette activité vous aidera à apprécier les paysages hivernaux, à oublier le stress que vous ressentez ainsi qu’à vous connecter à la nature et à votre corps. 


3. Capturez la beauté de l’hiver en photo

Il fait peut-être froid à l’extérieur, mais l’arrivée du gel, de la glace et de la neige confère quelque chose de magique aux paysages déjà grandioses du Canada. Munissez-vous de votre appareil photo ou de votre téléphone intelligent et laissez la nature vous inspirer pour capturer des panoramas incroyables. Toute cette beauté vous fera vite oublier le blues de l’hiver! 

D’ailleurs, un merveilleux moyen de rester positif dans des moments plus sombres est de laisser libre cours à sa créativité en pratiquant la photographie — ou toute autre activité artistique! Que vous cherchiez à prendre la photo parfaite à encadrer pour votre salon, ou un cliché époustouflant à publier sur Instagram, de nombreux sites du Sentier offrent des paysages spectaculaires aux amateurs de photographie.  

La pandémie de COVID-19 a eu un effet positif imprévu pour Scott et Trevor Haldane, en poussant ce père et ce fils à aller explorer leur incroyable environnement naturel, munis d’un appareil photo. C’est là qu’ils ont découvert une passion commune pour la photographie de la nature — souvent sur le Sentier Transcanadien — et noué des liens plus forts. Consultez leur présentation de photos en ligne mettant en valeur la faune, les paysages et des histoires du Canada. 


 

Merci